9 décembre 2019

Désunion

Laura Pannack

< >


Giulia est italienne et chargée de com. Stuart, consultant anglais, a quitté son emploi pour s’impliquer dans la campagne contre le Brexit. Après six mois à travailler douze heures par jour, le résultat du vote de juin 2016 a été un choc. Leur portrait fait partie de la série « Separation », de la photographe Laura Pannack. Depuis le référendum, des tonnes d’encre ont coulé sur le Brexit, ses implications politiques, ses conséquences économique, mais la Britannique s’interroge : « Et l’amour dans tout ça ? »


Sa série met en scène des couples mixtes dont la vie intime a été bouleversée par la décision prise par la Grande-Bretagne de quitter l’Union Européenne. Des familles séparées en image par une fine frontière de latex. Son but : illustrer la rupture au sein de l’Europe et montrer comment le nationalisme et la politique se sont immiscés dans des histoires d’amour.


« Des dizaines de milliers de personnes se demandent si elles vont perdre leur droit de travailler en Grande-Bretagne ou si elles vont devoir quitter le pays qu’elles partagent avec celles et ceux qu’elles aiment », déplore la photographe. Selon une chercheuse de Southampton, 3% des couples de plus de 18 ans résidant au Royaume-Uni, soit 2 millions de personnes, sont composés d’un Britannique et d’un Européen non Britannique.


Le reste de la série « Separation » est à voir dans notre numéro 18, « Avec nous le déluge », toujours en librairie.


Pour découvrir le travail de Laura Pannack : https://laurapannack.com

barre

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager
En librairie

6MOIS N°18 - AUTOMNE 2019

Avec nous le déluge

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie