12 octobre 2013

Les dessous de l’image

"Elle a l’air perdu"

Natalie Naccache

Chaque semaine, un photographe décrypte l’une de ses images qui l’a marqué



JPEG - 73.7 ko
© Natalie Naccache


« Au Liban, quand tu es une fille, on te parle du mariage depuis ta naissance. C’est le moment phare de la vie d’une femme, et c’est aussi le moyen de se montrer, d’étaler sa richesse. Les familles se jaugent entre elles à travers ce genre de festivité.


J’ai pris cette photo au mariage de Sara à Beyrouth. Elle a 22 ans. C’est son mari, un homme politique libanais, qui a planifié toute la soirée. Sara est sur le point de faire son apparition devant plus de 650 convives, qu’elle ne connaît pas pour la plupart. Elle ne sait pas trop ce qui l’attend.


Depuis qu’elle a revêtu sa robe – qui pèse 15 kg-, à aucun moment elle n’a été seule. On l’a nourrie, maquillée… les femmes de la famille et les demoiselles d’honneur ont toujours été autour d’elle.

PNG - 426 ko
© Natalie Naccache


Mais au moment où j’ai pris ma photo, Sara a pu se trouver un petit moment pour se reposer avant d’entamer la soirée. J’aime beaucoup son regard, fixé au loin. Elle est dans ses pensées. On lit son appréhension sur son visage. Elle a l’air un peu perdu dans sa grosse robe. »


Propos recueillis par Victoria Scoffier



Trait de s?paration
Trait de s?paration
Trait de s?paration

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager


En librairie

N°13 - PRINTEMPS 2017

DES BÊTES ET DES HOMMES


Enquête LE BUSINESS DE LA FOURRURE

Photobiographie ERDOGAN LE SULTAN

Portfolio L’APPEL DE LA VOLGA

Septembre 2017

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie