7 octobre 2016

« Elle est elle-même »

Fulvio Bugani

Chaque semaine, un photographe décrypte l’une de ses images qui l’a marqué. Fulvio Bugani revient sur sa rencontre en Indonésie avec la fondatrice d’une école coranique pour les transgenres.



JPEG - 84.2 ko
© Fulvio Bugani


« Le bonheur, c’est d’être soi-même, sans honte. Cela peut sembler évident, mais chez certains, c’est un combat. Shinta Ratri a ouvert en 2008 une école coranique pour les musulmans transgenres. L’école se trouve à Yogyakarta, sur la côte sud de Java, en Indonésie, le pays qui compte le plus de musulmans au monde. « Etre transgenre n’est pas un pêché », dit Shinta Ratri.


Je suis tombé sur l’école religieuse Pesantren Waria Al Fatah en faisant des recherches sur internet, après une conversation avec des amis musulmans qui me soutenaient que les transgenres n’existaient pas. Shinta Ratri m’a tout de suite répondu et invité à la rencontrer en Indonésie. Née homme, elle s’est toujours sentie femme. Elle a fait son coming out à 16 ans. Son père lui a dit : « Tu restes mon fils, mais tu n’entres plus chez moi. » Sa mère a continué à la voir. Et à la prendre dans ses bras. Sur le palier. Ou à l’abri des regards.


Shinta a connu la prostitution, la rue, et vécu de petits spectacles. Très croyante, elle veut aujourd’hui donner confiance à la jeune génération de « warias », un mot formé à partir de « wanita », femme en javanais, et « pria », homme. Six ou sept personnes, très pauvres, vivent dans son école, financée par l’université de Jakarta et par des donations privées. Pour leur offrir du travail, Shinta aimerait ouvrir un salon de beauté.


Shinta s’est mariée deux fois. Elle est fière d’être musulmane, fière d’être une femme, et de prier avec les femmes. A 53 ans, elle aime son corps, ses faux seins, son visage botoxé et maquillé dès le matin. Elle est elle-même. Cela se voit sur cette photo. »


Propos recueillis par Léna Mauger



Trait de s?paration
Trait de s?paration
Trait de s?paration

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager


En librairie

N°13 - PRINTEMPS 2017

DES BÊTES ET DES HOMMES


Enquête LE BUSINESS DE LA FOURRURE

Photobiographie ERDOGAN LE SULTAN

Portfolio L’APPEL DE LA VOLGA

Septembre 2017

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie