6 mai 2016

Les dessous de l’image

"Je ne tiens pas cinq minutes"

Eric Bouvet

Chaque semaine, un photographe décrypte l’une de ses images qui l’a marqué



JPEG - 91.2 ko
©Eric Bouvet / Agence Gamma


« L’histoire d’Omayra a fait le tour du monde. En 1985, le volcan Nevado del Ruiz, en Colombie, entre en éruption. Des dizaines de villages sont engloutis. A l’annonce de la nouvelle, l’agence Gamma m’envoie couvrir l’événement. J’atterris à Bogota avant de rejoindre en hélicoptère le village le plus sinistré, Armero. C’est mon premier « gros coup ». Sur place, nous ne sommes qu’une poignée de journalistes.

Dans le village, un homme nous alerte : une jeune fille de 13 ans est coincée dans les décombres de sa maison depuis trois jours. Elle est bloquée sous des tonnes de béton, il n’y a rien à faire. Autour de nous, les gens hurlent. Face à l’horreur, je ne tiens pas plus de cinq minutes. Je vais vomir. Pas question d’attendre qu’elle meurt : je m’en vais.

Ce jour-là, mon confrère Franck Fournier a choisi de prendre une photo d’Omayra en plan serré. Un cameraman a filmé la scène, lui aussi en plan serré. On entend Omayra dire ses adieux à son petit frère. Le lendemain, les images font l’ouverture des journaux de 13h de TF1 et d’Antenne 2, un journaliste pleure en direct.

De mon côté, j’ai opté pour un plan large, plus informatif, moins dans le pathos. Je voulais montrer l’ensemble de la situation, les secouristes impuissants, cette masse de gravats, la tragédie d’une mort inéluctable. De retour à Paris, j’en ai pris plein la gueule. Tout le monde était choqué, persuadé que nous avions laissé mourir Omayra pour une image. Ma conviction, c’est qu’il fallait témoigner. C’est important pour moi de faire ce travail tout en gardant une certaine limite, celle du respect de la personne. C’est ce que j’ai fait. Suite à la diffusion de ces images, de très nombreuses personnes ont donné de l’argent pour la reconstruction du village. »

Propos recueillis par Hélène Rocco



Trait de s?paration
Trait de s?paration
Trait de s?paration

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager
Commentaires Comments
  • Instructif témoignage, car si les images parlent, elles ne peuvent pas tout révéler des parti pris des photographes, des choix et des souvenirs qui les habitent. Et quand on lit ici Eric Bouvet, on le comprends une fois pour toutes !

    Colonna Cesari Constance 15 mai 2016 17:52
    Trait de séparation
Ecrire un commentaire


En librairie

N°13 - PRINTEMPS 2017

DES BÊTES ET DES HOMMES


Enquête LE BUSINESS DE LA FOURRURE

Photobiographie ERDOGAN LE SULTAN

Portfolio L’APPEL DE LA VOLGA

Septembre 2017

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie