14 février 2014

Les dessous de l’image

"Le masque tombe"

France Keyser

Chaque semaine, un photographe décrypte l’une de ses images qui l’a marqué



JPEG - 92.4 ko
© France Keyser/ MYOP

« En 2010, après plusieurs années de travail sur l’islam, j’ai entendu Marine Le Pen parler des prières de rue comme d’une « occupation de la rue ». Là, je me suis dit : le parti va se mettre à ratisser large. Il faut que j’en témoigne, que j’aille voir de plus près qui sont ceux du Front National, les militants comme les cadres.


En octobre dernier, la ville de Brignoles, dans le Var, organise ses élections cantonales partielles. Quinze jours avant le vote, Marine Le Pen se déplace, alors que c’est une toute petite élection. Elle soutient Laurent Lopez, un cadre du parti. Sa présence est un signe : cette élection est un enjeu important pour le FN.


Je décide de suivre Lopez jusqu’au vote. Une chose me frappe instantanément : il est constamment dans la retenue. On sent que le FN a bien formé ses cadres, sur la forme ça n’est plus le parti de Jean-Marie Le Pen. Lopez ne laisse rien sortir, même sur les thématiques un peu chaudes. La candidate de l’UMP est plus virulente que lui !


Le jour du résultat, j’accompagne Lopez partout, en VIP. J’assiste aux premiers résultats en privé avec lui. Il ne laisse paraître aucune émotion. Je sens que la tension monte, il va probablement gagner, mais il reste de marbre. Dans la salle où sont proclamés les résultats, pareil, il reste sobre. Pourtant, il est élu ! Je me dis : c’est pas possible, il va se lâcher à un moment, il va exploser… surtout que c’est sa première élection ! Je veux ce moment, je l’attends. J’accompagne Lopez jusqu’au local de permanence du FN. La presse commence à partir. Je reste. Et là, d’un coup, ça y est. Il tape dans ses mains, il crie. Il exulte. Il tombe le masque.


Cliquez sur l’image pour l’agrandir


C’est un petit enjeu mais c’est une victoire du FN. Cette photo est une charnière dans mon témoignage sur le parti. Elle montre le tournant qu’il est en train de prendre. On est passé de l’artisanal à quelque chose de professionnel. Le FN est désormais capable de gagner une élection, alors que sur le fond, il est resté le même. Après, à vous de juger. »


Propos recueillis par Victoria Scoffier



Trait de s?paration
Trait de s?paration
Trait de s?paration

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager


En librairie

N°13 - PRINTEMPS 2017

DES BÊTES ET DES HOMMES


Enquête LE BUSINESS DE LA FOURRURE

Photobiographie ERDOGAN LE SULTAN

Portfolio L’APPEL DE LA VOLGA

Septembre 2017

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie