2 avril 2012

Printemps arabe

Rémi Ochlik

< >

Un jeune manifestant crie de douleur devant le ministère de l’Intérieur avenue Bourguiba à Tunis, en janvier 2011. Il accuse la police secrète du régime d’y avoir torturé et tué son frère il y a 5 ans.


Le photographe Rémi Ochlik, tué en Syrie en février dernier, a remporté le prix de la Photographie de l’année.


Voir les autres lauréats ici : www.photographiesdelannee.com

barre

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager
En librairie

N°13 - PRINTEMPS 2017

DES BÊTES ET DES HOMMES


Enquête LE BUSINESS DE LA FOURRURE

Photobiographie ERDOGAN LE SULTAN

Portfolio L’APPEL DE LA VOLGA

Septembre 2017

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie