20 mars 2015

Les dessous de l’image

Le symbole d’un pays à genoux

Fabio Bucciarelli

Chaque semaine, un photographe décrypte l’une de ses images qui l’a marqué. Cette semaine, l’Italien Fabio Bucciarelli revient sur une de ses photos du Soudan du Sud



JPEG - 250.2 ko
@Fabio Bucciarelli

« Le Soudan du Sud est né en 2011, c’est le pays le plus jeune du monde et il est déjà en guerre. En février 2014, un an et demi après mon premier voyage là-bas, le conflit politique a viré à l’affrontement ethnique. Il fallait que j’y retourne. C’est ce que j’ai fait. Je suis reparti pour le compte d’une ONG italienne, tout en couvrant la situation pour l’AFP et Al Jazeera.

Cette photo a été prise dans un camp de réfugiés de l’ONU à Juba, la capitale. Face aux attaques des Dinka, des milliers de Nuer ont été contraints de prendre la fuite avant d’atterrir dans ces camps.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir :

Ce jour-là, j’assiste à une distribution alimentaire quand j’aperçois un garçon se faufiler à travers des barbelés. Je ne connais ni son nom, ni son âge, mais cette scène me reste gravée en mémoire. A genoux, sans visage, il semble porter le poids du monde sur ses épaules, l’atmosphère est lourde. Pour moi, cet enfant incarne le pays détruit. »

Propos recueillis par Hélène Rocco



Trait de s?paration
Trait de s?paration
Trait de s?paration

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager


En librairie

6MOIS N°14 - AUTOMNE 2017

L’AUTRE JAPON


Enquête FEMMES DE YAKUZAS

Photobiographie ARETHA FRANKLIN

Portfolio GUETTEURS DE CLIMAT

14 mars 2018

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie