31 mai 2011

Les "Iles Intérieures", de Vasantha Yogananthan

Né de père tamoul et de mère française, Vasantha Yogananthan est parti au printemps 2009 à la rencontre des Tamouls qui ont fui la guerre civile au Sri Lanka (1983-2009) et qui, installés en région parisienne, entretiennent en permanence un devoir de mémoire. Son reportage, les « Iles intérieures », est exposé jusqu’au 17 juin à l’espace Canopy, dans le 18eme arrondissement de Paris.



En France, les réfugiés tamouls sont majoritairement ancrés au nord de Paris, dans le quartier de la Chapelle, et les villes de la banlieue environnante. Plusieurs fois par mois, cette communauté extrêmement repliée sur elle-même se retrouve autour de manifestations, de fêtes religieuses et de spectacles.

JPEG - 112.2 ko
Les acteurs se préparent en coulisses.


A force de temps et de patience, Vasantha Yogananthan a pu s’immiscer au cœur de la communauté tamoule. Il a notamment photographié des représentations théâtrales, moments clé du processus de transmission identitaire et culturelle de ce peuple. A l’occasion de ces spectacles, les jeunes de la seconde génération rejouent les scènes de la guerre civile : on peut voir des enfants mimant des victimes de l’armée gouvernementale, elle-même incarnée par des jeunes déguisés en soldats. Une véritable catharsis s’opère au sein de la communauté, entretenant ainsi la mémoire du conflit.

JPEG - 120.1 ko
Des jeunes hommes jouent le rôle de soldats de l’armée gouvernementale.


Les images de Vasantha Yogananthan rendent compte de l’ambiance particulière qui règne dans ces rassemblements. « L’atmosphère est plutôt grave le temps de la représentation, mais la journée reste festive », souligne le photographe.


Les photographies de Vasantha Yogananthan s’attardent avec pudeur sur des visages dignes et empreints de solennité. Elles révèlent l’attachement de la communauté à son passé, mythifié par la distance qui l’éloigne de la réalité du Sri Lanka. A mi-chemin entre le documentaire et la photographie d’art, Vasantha Yogananthan nous plonge au cœur de l’ambiguïté identitaire de ces exilés tamouls.

JPEG - 90.3 ko
Un père et son fils lors de la minute de silence en hommage à S.P Thamilselvan, un leader tamoul tué lors d’un bombardement de l’armée gouvernementale.


Visitez le site de Vasantha Yogananthan ici


Victoria Scoffier.



Trait de s?paration
Trait de s?paration
Trait de s?paration

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager


En librairie

6MOIS N°14 - AUTOMNE 2017

L’AUTRE JAPON


Enquête FEMMES DE YAKUZAS

Photobiographie ARETHA FRANKLIN

Portfolio GUETTEURS DE CLIMAT

14 mars 2018

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie