12 juin 2012

Sous le voile communiste

Sept ans durant, Tomas Van Houtryve a traversé les pays où le communisme se maintient coûte que coûte au pouvoir. Dans La lutte continue, fruit de son investigation, il nous entraîne dans ce curieux voyage, de Cuba à la Corée du Nord.



JPEG - 84.6 ko
Une contrôleuse sur le quai du métro à Pyongyang, Corée du Nord.

Tomas Van Houtryve est Californien de naissance, Belge de souche. Ancien étudiant en philosophie, il se convertit à la photo par amour des grands espaces, des montagnes et du Colorado. C’est en poursuivant cette passion qu’il atterrit au Népal, pays de l’Himalaya. Dans cette société de castes, les inégalités criantes le prennent à la gorge. Il délaisse ses paysages épurés pour la photographie d’actualité, entre à l’agence Associated Press et quitte le Népal pour l’Amérique latine.


Quelques années plus tard, le pays qui a forgé son destin de photographe entame une révolution communiste. Tomas Van Houtryve s’interroge : comment l’idéologie communiste peut-elle exister avec autant de force aujourd’hui, alors qu’elle est tombée avec le mur, en 1989 ? Nous sommes en 2005, le photographe ne sait pas encore que le projet qu’il mûrit doucement va l’occuper pendant sept ans.

JPEG - 67.6 ko
Nabin Pun, un rebelle maoïste membre de l’armée de libération du peuple, attache le drapeau communiste au sommet d’un arbre du village de Rukumkot, au Népal.

De 2005 à 2008, il suit la révolution maoïste au Népal : l’avènement du roi Gyanendra Shah, la mobilisation des rebelles contre la monarchie, la guerre civile puis l’avènement d’une république communiste. Le photographe visitera ainsi sept Etats où le communisme subsiste au pouvoir. Dans chaque reportage, il tire un fil rouge différent et achève le chapitre en racontant des anecdotes de son voyage.

JPEG - 114.1 ko
Des femmes attendent un bus à La Havane, Cuba.

Partout, la même obsession le guide. À Cuba, il arrive avec des images idylliques en tête, mais le charme de l’île, de ses murs de couleurs et de ses femmes à la peau mordorée s’effrite peu à peu. Dans la rue, des mendiants vendent des poèmes contre quelques CUC, ces pesos réservés aux étrangers qui permettent d’acheter des produits inaccessibles en monnaie locale. Les jeunes femmes si avenantes se transforment en rapaces, traînant autour des touristes en quête d’argent facile, de cadeaux, voire de mariage. Tout est bon pour sortir de l’île. Cuba la douce s’est transformée en prison. « Les failles sont apparues peu à peu. L’armée est très présente, la vie locale est difficile. Cuba est tournée sur la mer mais les gens n’ont même pas de bateau, ils se construisent des radeaux de fortune pour aller pêcher…C’est cette désillusion que j’ai voulu faire ressentir au fil du portfolio », explique Tomas Van Houtryve.

JPEG - 71.3 ko
Une jeune Moldave brûle un portrait de Lénine, récupéré dans le Parlement à Chisinau, la capitale. Les opposants accusent le parti communiste d’avoir truqué les élections et demandent un nouveau décompte des bulletins de vote.

Il enchaîne avec la Moldavie, en 2009. Ce petit pays isolé et oublié de l’Europe regrette les temps glorieux du bloc soviétique. Tomas s’y rend pendant les élections. Dans les bureaux de vote, il photographie ces babouchkas qui ont gardé leur passeport estampillé du sigle de l’URSS. Mais deux rues plus loin, le peu de jeunes restés au pays rêvent d’un avenir nouveau, brûlent des portraits de Lénine et manifestent leur désarroi.


En Chine, le photographe s’immisce à Nanjie, un village-musée à la gloire de Mao. La collectivisation y a été rétablie, et les touristes chinois affluent pour voir cette vitrine idéalisée de la vie quotidienne sous le Grand Timonier.

JPEG - 88.4 ko
Cette photo a été prise en 2009, le jour du vingtième anniversaire de la chute du mur de Berlin. Dans le village musée à la gloire de Mao, des acteurs déguisés en révolutionnaires maoïstes rejouent une bataille livrée contre le Kuo-Min-Tang. Cette reconstitution est jouée tous les jours pour les touristes, qui peuvent y participer.

Le livre La lutte continue rassemble ces portfolios. Édité en 3 langues (anglais, français, allemand), il a été récompensé par le Picture of the Year International (prix décerné par l’université de Journalisme du Missouri) et donnera bientôt lieu à une exposition à New York.


Victoria Scoffier




La lutte continue, voyage dans les communismes du XXIe siècle
Tomas Van Houtryve
Editions Intervalles








Tomas Van Houtryve est membre de l’agence VII. Voir son site ici : www.behindthecurtains.net



Trait de s?paration
Trait de s?paration
Trait de s?paration

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager


En librairie

6MOIS N°14 - AUTOMNE 2017

L’AUTRE JAPON


Enquête FEMMES DE YAKUZAS

Photobiographie ARETHA FRANKLIN

Portfolio GUETTEURS DE CLIMAT

14 mars 2018

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie