30 avril 2015

Les dessous de l’image

« Un humain qui parle à un autre humain »

Sébastien Van Malleghem

Chaque semaine, un photographe commente l’une de ses images qui l’a marqué. Cette semaine, Sébastien Van Malleghem revient sur son travail sur les prisons belges.



JPEG - 137.8 ko
© Sébastien Van Malleghem

« J’ai commencé à travailler sur les prisons belges en 2011. Trois ans plus tard, je n’avais pas d’image qui me coupait le souffle et qui pouvait clôturer mon sujet. Ce genre d’image qui permet de dire : c’est bon, j’ai ce qu’il faut. Je me suis rendu à Audenarde en Flandre pour suivre des détenus condamnés à des longues peines, entre 10 à 20 ans. Le directeur m’a proposé de rester une dizaine de jours.

Dans la plupart des prisons où j’ai enquêté, je n’avais pas accès aux cours de promenade. Les surveillants non plus d’ailleurs. Ils restaient à l’extérieur de la cour pour des raisons de sécurité et d’effectifs. Cela dit, les détenus de longue peine sont calmes, ils n’ont pas de raison de faire d’histoires. Ils savent qu’ils sont là pour plusieurs années. Ils se comportent bien.

Dans la prison d’Audenarde j’ai pu accéder à la cour. J’observais les détenus. Certains jouaient au volley, un détenu montait son filet de badminton. Il y avait une belle lumière. J’ai repéré l’un des détenus qui était dans un coin, près du grillage. Une gardienne avait mis de la musique. Je me suis approché discrètement, je n’avais pas envie d’être repéré. Cet homme était en train de discuter avec elle de l’autre côté du grillage. J’ai déclenché, sans même prendre le temps de vérifier mon exposition.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour l’agrandir :

Pour moi c’est une des images des plus significatives. Elle montre une prison ouverte d’esprit et pas ultra-sécuritaire. Un humain qui parle à un autre humain et qui n’est pas traité comme un animal. Et malgré tout, cette main sur la grille représente la privation de liberté. Visuellement, l’image dépasse le propos. »

Propos recueillis par Fabienne Morry



Trait de s?paration
Trait de s?paration
Trait de s?paration

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager


En librairie

N°13 - PRINTEMPS 2017

DES BÊTES ET DES HOMMES


Enquête LE BUSINESS DE LA FOURRURE

Photobiographie ERDOGAN LE SULTAN

Portfolio L’APPEL DE LA VOLGA

Septembre 2017

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie