3 mai 2014

Les dessous de l’image

Un regard très sérieux

Mustafah Abdulaziz

Chaque semaine, un photographe décrypte l’une de ses images qui l’a marqué



« Je suis Américain, je viens de New York. J’ai un lien très fort avec ma ville et avec les Etats-Unis en général, mais je n’ai pas l’habitude d’y faire des photos. Je ne suis pas non plus un photographe de rue. Pourtant, je me suis lancé dans un projet personnel à l’opposé de mon travail habituel en photographie. Je suis allé sur des lieux très fréquentés, notamment par les touristes, et j’ai cherché à les regarder autrement. A en donner une image moins évidente. C’est une façon pour moi de prendre une certaine distance vis à vis de mon pays, de l’appréhender sous un regard nouveau.


Je suis allé me promener sur Prince Street, dans le quartier de SoHo à New York. J’ai vu ce bébé, dans sa poussette, la bouche enrobée de glace fondue. Il avait un regard particulièrement sérieux, qui contrastait avec le côté "mignon" de la situation. J’ai pris une ou deux photos, à peine. Je n’ai pas l’habitude de faire des photos de bébés, ça doit être la première que je fais et on peut dire qu’elle ne rentre pas dans les "règles" du genre ! Si on m’avait dit : va dans la rue et ramène moi une photo de bébé surprenante, je n’en aurais pas été capable. J’aime savoir que ce genre d’images est amené par le hasard. »


Propos recueillis par Victoria Scoffier



Trait de s?paration
Trait de s?paration
Trait de s?paration

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager


En librairie

N°13 - PRINTEMPS 2017

DES BÊTES ET DES HOMMES


Enquête LE BUSINESS DE LA FOURRURE

Photobiographie ERDOGAN LE SULTAN

Portfolio L’APPEL DE LA VOLGA

Septembre 2017

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie