8 novembre 2013

Les dessous de l’image

« Un symbole d’espoir »

Misha Friedman

Chaque semaine, un photographe décrypte l’une de ses images qui l’a marqué



JPEG - 109.1 ko
© Misha Friedman

« Cette photo fait partie d’un projet que j’ai mené en Ukraine dans les anciennes régions minières. Je me suis rendu dans le Donbass, à l’Est du pays. Lorsque l’URSS a sombré, la plupart mines de charbon de la région ont fermé, la région s’est appauvrie, les habitants sont partis. Peu à peu la nature a repris ses droits.


Aujourd’hui, les Ukrainiens ont tendance à revenir dans ces régions dépeuplées. Depuis que les mines ont fermé, l’air y est plus pur que dans les villes, polluées par les fumées des usines. C’est étrange comme les gens s’en vont puis finissent par revenir…


J’ai rencontré un couple qui venait d’acheter une vieille maison abandonnée pour quelques milliers d’euros. Ces gens ont choisi de s’installer dans le coin pour élever leurs enfants dans un climat plus sain. La maison est entièrement à refaire, cela va prendre du temps. Pour commencer, ils ont déposé cette vieille toile contre la fenêtre. C’est une façon pour eux de montrer qu’à terme leur maison sera belle. C’est un geste tendre, joyeux. J’y ai vu un symbole d’espoir. »


Cliquez sur l’image pour l’agrandir :


Propos recueillis par Victoria Scoffier



Trait de s?paration
Trait de s?paration
Trait de s?paration

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager


En librairie

N°13 - PRINTEMPS 2017

DES BÊTES ET DES HOMMES


Enquête LE BUSINESS DE LA FOURRURE

Photobiographie ERDOGAN LE SULTAN

Portfolio L’APPEL DE LA VOLGA

Septembre 2017

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie