22 décembre 2016

Les dessous de l’image

Un tournant

Teresa Suárez

Chaque semaine, un photographe décrypte l’une de ses images qui l’a marqué. Teresa Suárez revient sur cette scène captée à Lviv, en Ukraine



« En juillet dernier, je vais visiter un musée sur les traditions ukrainiennes, à Lviv, la grande ville de l’ouest du pays. Cela fait plusieurs mois que je travaille là-bas pour la presse étrangère. Je souhaite devenir photoreporter de guerre, et pour ma génération, l’Ukraine, c’est un peu un petit Grozny ou un petit Sarajevo. Je m’exerce, je fais beaucoup de photos d’actu, très informatives.


Mais ce jour-là, c’est différent. Le musée expose des décors incarnés par des figurants en costumes, représentant différentes régions du pays. Là, par exemple, le mobilier et les broderies sont caractéristiques des Carpates. J’ai pris la photo au moment où cette vieille dame se retournait. Elle s’est immédiatement excusée de n’avoir pas posé comme il fallait. Je l’ai rassurée en usant des quelques mots d’ukrainien que je connaissais : j’étais au contraire très satisfaite de cette image.


J’ai su tout de suite qu’elle serait comme un tableau. Sa composition, sa lumière, ses couleurs… Je n’ai presque rien retouché. Cette prise de vue a été un tournant. Pour la première fois depuis que j’étais en Ukraine, je suis parvenue à prendre une image montrant autre chose que la guerre. Dans ces endroits en crise, misérables, sinistrés, il y a aussi des scènes de beauté pure. C’est cela, la photographie que je veux faire. »


Propos recueillis par Victoria Scoffier



Trait de s?paration
Trait de s?paration
Trait de s?paration

Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager


En librairie

N°13 - PRINTEMPS 2017

DES BÊTES ET DES HOMMES


Enquête LE BUSINESS DE LA FOURRURE

Photobiographie ERDOGAN LE SULTAN

Portfolio L’APPEL DE LA VOLGA

Septembre 2017

trait de séparation

Les coulisses d'une photo, racontées par son auteur

Reportages, enquêtes, coups de coeur de la rédaction

Au micro de 6Mois, des lecteurs réagissent à une histoire publiée dans la revue

Chaque mois, le libraire Marc Pussemier conseille un livre de photographie